Histoire de l’Attique

Image Gallery

Terre de mythes et de légendes, théâtre de grands bouleversements historiques où le pouvoir se négociait à la pointe de l’épée, carrefour des civilisations, l’Attique est sans conteste le berceau du monde occidental. Voyager dans cette région dotée d’un patrimoine culturel sans égal, c’est l’occasion de se replonger dans ces temps anciens d’où sont issus les fondements de notre société. Nous savons bien qu’aucun doute ne plane sur l’origine des mots démocratie, philosophie ou encore poésie, nés respectivement à Elefisis, Megara et Marathon. Athènes est indissociable de celle de l’Attique depuis le temps où l’antique Cité a étendu sa domination à l’ensemble de la Grèce. L’Histoire grecque est si riche qu’elle continue d’inspirer et de fasciner. Même les légendaires récits d’Homère de l’Iliade et l’Odyssée n’ont pas perdu de leur intensité.

Des guerres médiques où les Grecs résistaient aux assauts des Perses à la domination des puissances européennes, la réalité historique est à la hauteur du mythe. Les personnages illustres font figure de héros tant leurs prouesses, autant guerrières que stratégiques, ont révolutionné le monde de la guerre dans le seul et unique but de défendre la Grèce face aux envahisseurs.

Et il faut bien avouer que les victoires décisives des Grecs sont l’expression d’un art de la guerre raffiné et d’une détermination sans faille, au point que les hauts faits de l’époque continuent d’être portés à l’écran, comme la bataille des Thermopyles où 300 Spartiates se sont sacrifiés pour freiner l’ennemi en dépit de leur infériorité numérique. Comment ne pas admirer le courage de ces hommes d’un autre temps ?

Mais il est plus question de liberté que de guerre, celle des grandes Cités grecques qui ont permis l’essor de cette civilisation mythique et dont les principes et les richesses ont traversé les âges. Nous sommes bien loin des croyances anciennes où les dieux de l’Olympe étaient vénérés. Mais nous conservons la philosophie antique, le théâtre et les arts. Notre culture est imprégnée de la grandeur de l’Attique, aujourd’hui symbolisée par l’Acropole, cet ensemble architectural monumental inscrit sur la liste du patrimoine de l’humanité de l’UNESCO.

Des sites archéologiques innombrables

La recherche archéologique bat son plein en Grèce depuis des décennies. Malheureusement, aux artefacts délicatement déterrés par le pinceau fébrile d’archéologues passionnés, un grand nombre de sites archéologiques d’Athènes découverts récemment à Athènes sont le fait d’ouvriers armés de pelleteuses lors de l’expansion de la ville, et notamment de la création du métro de la capitale, mettant au jour des vestiges d’une ville sous la ville. Ne vous étonnez donc pas de pouvoir admirer des restes archéologiques de la Grèce antique dans de nombreuses stations du réseau.

Grâce à Pausanias le Pérégète, grand voyageur et géographe de l’Antiquité, nous disposons aujourd’hui d’une liste détaillée de sites anciens et d’une foule de récits légendaires s’y rapportant, des écrits qui ont concouru à la protection des vestiges et permis aux archéologues d’orienter leurs recherches. Les fruits de cette collaboration à travers les âges se trouvent notamment au musée le plus ancien et le plus important d’Athènes: le Musée national d’archéologie.

Le tout nouveau Musée de l’Acropole mérite que l'on s’y attarde toute une journée pour admirer les vestiges de l’âge d’or athénien et prendre la mesure des millénaires qui se sont écoulés entre cette Antiquité éclairée et notre monde moderne.

 

Available on AppStore Available on AppStore Available on AppStore Get it on Google play