Cythère

Image Gallery

Cythère est la destination idéale car elle offre une beauté inégalée, émanant notamment des murs blanchis à la chaux et des rues pavées de Hora. Prenez le temps de contempler les reflets du soleil sur les eaux turquoise et de goûter au romantisme des bars de Kapsali, perdez-vous dans la contemplation de la vue qu’offre la cascade de Fonissa dans le cadre idyllique du village de Mylopotamos. Avec l’arrivée du printemps, passer les vacances de Pâques sur cette île préservée est une expérience unique à ne pas manquer !

Balades printanières

Le printemps est la saison idéale pour profiter au maximum de cette île unique car le paysage se pare de fleurs sauvages qui fleurissent jusque dans les crevasses des rochers escarpés de Kakia Lagada et sur les imposants remparts du château dominant la colline qui surplombe Hora. La beauté de Cythère est une source perpétuelle d’émerveillement pour le visiteur printanier.

À l’occasion de votre séjour sur l’île, ne manquez pas de vous promener dans les ruelles pittoresques de Hora. De là, vous pouvez rejoindre le Château d’où vous pourrez admirer le panorama unique sur la ville de Kapsali. Aux amoureux de la randonnée s’offrent les chemins parfumés de thym de l’île. Et vous ne pourrez être qu’envoûté par la magique Cascade de Fonissa qui se trouve dans le joli village de Mylopotamos, entouré de platanes séculaires se mirant dans les eaux émeraude du lac où la cascade se jette. Vous pourrez ensuite suivre le sentier verdoyant qui longe la rivière en direction des anciens moulins à eau.

Parmi les villages du centre de l’île, vous trouverez la vivante communauté de Potamos, l’occasion pour vous de déguster un verre de fatourada et une portion de rozé, un gâteau traditionnel, sur la magnifique place du village. Chaque dimanche, le marché rassemble les fermiers du coin qui y vendent des produits locaux pour une expérience de dégustation mémorable. Ne manquez pas également de jeter un œil à l’ancien quartier du village. Avec sa Source Amir Ali, nichée dans l’ombre des platanes, Karavas est également considéré comme l’un des plus beaux coins de l’île. En plein centre de Cythère se dresse Paleohora, une ville médiévale désertée que protège le ravin Kakia Lagada. Personne n’y habite plus depuis sa destruction par les pirates de Hayreddin Barbarossa en 1537. Le très pittoresque Pitsinades avec ses maisons traditionnelles ne manquera pas non plus de vous séduire. Pour les amoureux de la plage, Avlemonas et Agia Pelagia aux longues étendues de sable blanc sont tout indiquées quoique très recherchées, à l’instar du village de Kapsali qui déborde de vie de l’aube au crépuscule. Notez que le joli port au pied de Hora abrite la seule plage organisée de l’île. Vous y trouverez pléthore de tavernas, de cafés et de bars offrant une vue spectaculaire sur la mer et le château.

Fêtes de Pâques : Célébrations et révélations au bord de l’eau

Tout au long de la Semaine sainte, des messes sont données dans les charmantes chapelles et églises de Hora ainsi que dans les villages environnants. Imprégnez-vous de l’esprit de Pâques et faites l’expérience des rituels qui y sont associés en participant aux messes organisées dans les différents monastères de l’île.
Vivre le Vendredi saint à Hora est une expérience mémorable. Le cercueil du Christ défile dans les ruelles étroites de la ville, suivi par une foule de croyants et autant de cierges. Les locaux déposent devant les maisons et les boutiques de Hora une icône ainsi qu’un encensoir sur le seuil afin qu’elles soient bénies lors du passage de la procession.

Il y a également une procession le soir du Vendredi saint dans le village en bord de mer d’Avlemonas. À cette occasion, les locaux illuminent leur chemin par des boîtes en étain enflammées qu’ils déposent tout le long de la route. La mer se voit elle aussi illuminée par ces chandelles de fortune dont les flammes se reflètent sur la surface mouvante des flots bleutés.

Si vous recherchez une expérience des plus authentiques lors de cette fête religieuse, choisissez parmi les charmantes églises des villages de l’île pour passer la soirée du Samedi saint et la Résurrection le dimanche suivant. Notez qu’un chœur ecclésiastique local donnera de la voix au Monastère de Panagia Myrtidiotissa, l’occasion idéale d’écouter de la musique byzantine.

À minuit, le prêtre annonce la résurrection du Christ en entonnant l’hymne Christos Anesti. Il est ensuite d’usage d’échanger des vœux de Pâques sous un feu d’artifices spectaculaire, illuminant le ciel et les cœurs de ceux venus participer à ces festivités.

À moins que vous n’ayez la chance d’être invité à partager un agneau rôti à la broche le Dimanche de Pâques, nous vous recommandons de vous rendre à Agia Pelagia pour participer aux festivités traditionnelles de Pâques organisées par les villageois, l’occasion de déguster quelques spécialités locales, de découvrir les traditionnels œufs de Pâques rouges et de festoyer autour des rôtissoires tout en écoutant de la musique traditionnelle au bord de l’eau. Les musiciens locaux vous feront danser jusqu’au bout de la nuit !

Dans les jours qui suivent, l’île de Cythère voit fleurir l’expression d’une autre tradition religieuse, à savoir le déplacement de la sainte icône de Panagia Myrtidiotissa. La procession débute le Lundi de Pâques à Hora où l’icône est exposée depuis la Fête de l’Orthodoxie jusqu’à la Résurrection. Ensuite, l’icône entame un tour de l’île, passant de village en village, pour finalement retourner au monastère. Ne manquez pas de participer à l’une des traditions parmi les plus anciennes de l’île.

Affirmer qu’un séjour à Cythère à Pâques est un plaisir unique est un euphémisme. Même quelques jours passés sur l’île sauront vous en convaincre.

Available on AppStore Available on AppStore Available on AppStore Get it on Google play