Des célébrations païennes des temps anciens à la christianisation du monde hellénique, la Grèce est un véritable creuset des religions au carrefour des civilisations. Au fil de l’Histoire, la région de l’Attique voit en effet s’ériger de somptueux monuments religieux rivalisant de beauté et illustrant parfaitement la fascination et le respect des Grecs pour la religion depuis des temps immémoriaux.

Avec la diffusion du christianisme, déjà prêché par Saint Paul à Athènes en 51 au sommet de l’Aréopage, et l’officialisation du culte catholique orthodoxe par l’Édit de Thessalonique en 380, les anciens sanctuaires et les temples antiques se voient remplacés par des lieux de culte au dieu unique. C’est à partir du Ve siècle que sont érigés un grand nombre d’édifices, pour certains d’un faste audacieux, pour d’autres d’une modestie touchante.

Quelle que soit votre confession, vous ne manquerez pas d’être impressionné par ces monuments chargés d’Histoire qui retracent le passé tumultueux du pays où se sont succédé les Dieux et les croyances. Des anciens lieux de culte aux mosquées de la domination ottomane, les joyaux de l’Attique restent ces basiliques et ces monastères érigés pendant l’âge d’or de l’art byzantin à Athènes.

 

Au pied de l’Acropole, du côté du quartier de Thission, se dresse la magnifique église dédiée à Sainte Marine, érigée entre 1924 et 1927 selon les plans d’Achilles Georgiadis.

Sur l’un des versants du mont Lycabette se dresse une charmante église dédiée à Saint Isidore.

L’église de Saint Théodore se situe au cœur d’un magnifique parc en plein centre-ville d’Athènes.

Dans le quartier animé de Monastiraki, se dresse une magnifique église du XVIIe siècle, construite à l’époque sur les terres de la demeure somptueuse d’une riche famille athénienne.

En plein cœur d’Athènes se dresse un édifice de toute beauté dont la construction, commanditée par la famille Kariki, remonte au Moyen-Âge.

Sur l’une des avenues principales de la belle ville, non loin de la place de Glyfada, se dresse une magnifique basilique à l’histoire torturée.

Construite entre 1842 et 1862, cette basilique imposante concentre les talents d’une foule d’architectes bien connus dont Hansen, Zezos, Boulanger et Kalkos.

Non loin du port de la belle Hydra se dresse la Cathédrale de l’île, simplement surnommée le monastère par les Hydriotes.

L'émouvante Crypte de Sainte Philothée est mise au jour en 1934 dans le village de Nea Alexandra.

Dans l’historique quartier de Plaka, la charmante église Agia Aikaterini, construite au XIe siècle, présente toutes les particularités de l’architecture byzantine de l’époque.

Available on AppStore Available on AppStore Available on AppStore Get it on Google play