Αρχαιολογικοί χώροι

Dans l’Antiquité, cette place était en effet déjà un carrefour majeur de la région.

La place Syntagma est un lieu historique d’Athènes à bien des égards.

Sur la colline de Kastraki, l’un des principaux sites néolithiques de Grèce, se trouve la porte d’Aetion, un bel ensemble architectural restauré composé de deux tours et de murs de fortification.

C’est en ces lieux que Socrate, accusé de pervertir les valeurs morales et la jeunesse, aurait été emprisonné avant de boire la fatale ciguë en 399 avant J.-C.

Pendant l’Antiquité, l’Attique se hérisse de forteresses destinées à protéger la région des Perses.

Sur la plus ancienne rue pavée de la ville se trouve aujourd’hui exposée une reproduction des anciens murs de fortification de l’antique Athènes, découverts lors de fouilles dans les années 1970.

Depuis l’Antiquité, le site de Sounion accueille les temples majestueux dédiés au culte de Poséidon et d’Athéna.

À l’est de l’Agora antique se dresse l’impressionnante stoa d’Attale qui, restaurée dans toute sa splendeur d’antan, abrite aujourd’hui le musée de l’Agora.

Sur l’antique île de Poros habitée depuis la nuit des temps se dressent les vestiges de l’un des lieux de culte parmi les plus populaires au VIe siècle avant J.-C. : le temple de Poséidon.

Sur le site de l’antique Trézène, se dressent les vestiges du temple des Muses, ces déesses grecques filles de Zeus qui président aux arts et aux sciences.

Available on AppStore Available on AppStore Available on AppStore Get it on Google play